Changer/Oubli ?
 
 
 
 

Les Grandes Rivières

Cette action est animée par John Kedzierski
RC Garches-Marne la Coquette-Vaucresson
Mail : Cliquer ici

 

Il s'agit d'actions menées par le District 1660 avec une quinzaine de clubs  du District 1660,  les RC de San Pedro du District 9100, Eau Sans  Frontières internationale et la Fondation Rotary. Le partenaire local est Handicap Sans Frontières.

 Les objectifs sont :

 

  •  Aider des villages au tour des villes de Man et de San Pédro en Côte d‘Ivoire sur le plan de l’éducation, de la santé, de l’eau et de l’activité économique
  •  Assurer la pérennité et la continuité des actions dans le temps
  •  Fédérer autant de clubs et de districts que possible au tour du projet dans un esprit de transversalité

 

Nous sommes à la recherche de nouveaux partenaires pour assurer la suite des actions.

 

 Le premier projet est terminé et le rapport final accepté par la Fondation. Nous avons rénové une maison d’instituteurs et une école primaire ;nous avons installé un système d’eau potable à l’école ; et nous avons créé une ferme coopérative gérée par les femmes du village – voir les photos et rapports ci-dessous. Le budget total était de 58.000€.

 

 Un deuxième projet a été accepté par la Fondation du Rotary pour la rénovation de 2 écoles primaires de 200 élèves chacune. La première école se trouve à Zagoué dans la région de Man/Singouin/Gouetimba où des écoles ont déjà été rénovées, et l’autre école se trouve à San Pédro dans une enceinte où plusieurs écoles ont déjà été rénovées par le Rotary Club de San Pédro en collaboration avec Handicap sans Frontières.

 

 Ces rénovations seront suivies par un programme-test d’alphabétisation pour les villageois illettrés. Le test durera 1 an et sera mené par les instituteurs qui seront eux-mêmes formés pour traiter ce problème particulier. Le budget total de cette action est de 73 000€

 

 

 

 

Les objectifs sont :

  • Aider des villages au tour de la ville de Man en Côte d‘Ivoire sur le plan de l’éducation, de la santé, de l’eau et de l’activité économique
     

  • Assurer la pérennité et la continuité de l’action dans le temps
     

  • Fédérer autant de clubs et de districts que possible au tour du projet dans un esprit de transversalité

 

 

Le premier projet est terminé et le rapport final a été envoyé à la Fondation . Nous avons rénové une maison d’instituteurs et une école primaire ;nous avons installé un système d’eau potable à l’école ; et nous avons créé une ferme coopérative gérée par les femmes du village – voir les photos et rapports ci-dessous. Le budget total était de 58.000€.

 

Un deuxième projet a été soumis à la Fondation du Rotary pour la rénovation de 2 écoles primaires de 200 élèves chacune. La première école se trouve à Zagoué dans la région de Man/Singouin/Gouetimba où des écoles ont déjà été rénovées.

 

Salle de classe de l’école de Zagoué.


L’autre école se trouve à San Pédro dans une enceinte où plusieurs écoles ont déjà été rénovées par le Rotary Club de San Pédro en collaboration avec Handicap sans Frontières.

 

Salle de classe à San Pédro après l’orage.


Pour plus d’information en français ou en anglais , voir les dossiers ci-joint. 

 


 

  • L'Ecole de Gouetimba

 

L’école primaire date des années 1960 et n’avait pas été rénovée depuis. Elle était délabrée, la toiture n’était pas étanche,et l’accès était dangereux. L’école accueil environ 250 enfants du village et des villages autour dans 2 bâtiments, chacun de 3 classes.

 

Les travaux sont terminés et l’ouverture officielle a eu lieu le 19 novembre 2011 au cours d’une grande fête en présence de 8 rotariens venus de San Pédro et de Daloa, de M. l’Inspecteur des Ecoles Primaires de la Région des 18 Montagnes, des Chefs du Village, des villageois et des enfants, et de Lucien Castagnède d’Handicap sans Frontières.

 

Nous avons pu équiper l’école de 4 cabines de toilette – les premières dans le village, donc il va y avoir de l’éducation en matière d’hygiène à assurer.

 

Un des bâtiments avant rénovation

 

l'école après les travaux
 

 

 

  • La Fourniture d’Eau à l’Ecole

Le projet eau, qui est terminé, permet à l’école de s’approvisionner en eau potable pendant toute l’année, que ce soit de l’eau de pluie ou de l’eau de puits peu profond.

 

En saison des pluies l’eau passe par des gouttières de filtration pour être collectée dans une citerne (verte) d’une capacité de 20 000 litres. En saison sèche les 4 panneaux solaires (2x2), qui sont reliés à des batteries 4 x 200 ah à l’intérieur du bâtiment, alimentent une pompe immergée qui se trouve dans le puits à 10m de profondeur. La citerne est ainsi alimentée toute l’année.

 

Vue générale de la citerne, les panneaux solaires et les toilettes

à l’arrière de l’école de Gouetimba.

Sur ce bâtiment se trouve un système de filtrage

et de purification par UV.

 

A partir de la citerne l’eau passe par un tuyaux enterré jusqu’au bloc sanitaire en bas de la pente.

 

L’eau passe par 2 filtres (bleu) avant de subir un traitement par UV ,alimenté par les panneaux solaires et équipé d’un interrupteur.Le robinet se trouve à cet endroit. C’est la première fois que le village est approvisionné en eau potable. L’eau servira également à nettoyer les toilettes après utilisation.

 

Les avantages de ce système sont :

  • Utilisation des énergies renouvelables

    • Récupération des eaux de pluies en grosse quantité (20 000L ou plus)

    • L’énergie solaire pour alimenter la lampe UV et la pompe immergée solaire. En plus l’arrivé de l’électricité permet d’éclairer 3 salles de classe la nuit pour des cours d’alphabétisation.

  • Eau de meilleure qualité

  • Faible entretien (filtres à changer une fois par an ; panneaux à nettoyer régulièrement)

  • Nous répondons à la forte demande en eau et en électricité pour les écoles et les dispensaires.

Nous venons d’apprendre que grâce aux panneaux solaires qui sont prévus pour alimenter la pompe et les filtres, il sera possible en plus d’ouvrir 3 classes de l’école la nuit pour des cours d’alphabétisme pour les adultes !

 

 

 

Et voilà l’eau qui arrive – “Merci au Rotary”

 


 


  • La Maison des Instituteurs

Notre projet consistait à terminer le chantier (enduits, plafonds, tuyaux,fosse septique, WC, évier, douche, réseau électrique, portes,fenêtres, et peinture générale).

Coût total 9.500€.

Les travaux ont été terminés en septembre 2011.


 

  • L’installation d’une ferme sociale

La ferme sociale est une coopérative des femmes du village de Singouin.Les objectifs sont les suivants:

  • Créer une ferme « modèle » sur tous les plans

  • Apprendre le métier de fermier et de commerçant aux femmes

  • Distribuer 10% de la production aux écoles et orphelinats

  • Rendre la ferme autonome en un an.

Un terrain vierge de 10ha. a été donné sur lequel ont été construit un poulailler et une maison pour un gardien et pour le stockage des matériaux. Ces constructions ont été financées par Agnès B, partenaire de Handicap Sans Frontières.

Notre projet consiste à équiper la ferme en eau, poussins, aliments, médicaments, et équipements divers, et l'ensemble de ce projet est suivi sur place par des agronomes d’état (Anader) et par un vétérinaire.

 

Le Projet a été compliqué à chaque étape, qu’il s’agisse de la propriété du terrain, de la constitution de la coopérative de femmes dans un milieu conservateur en faveur les hommes, de flux financiers, de partenariats pour le suivi agricole et vétérinaire, et finalement d’assurer le bienêtre de poussins que la Coopérative reçoit à 1 jour et qu’elle doit soigner pendant 45 jours avant de vendre les poulets.

Le projet comprenait 1500 poussins divisé en 3 x 500 pour minimiser les risques et maximiser l’apprentissage de villageois.

 
 

Finalement les poussins sont arrivés à terme avec un taux de mortalité en dessous de 5% et ont été vendu et nous remercions vivement notre consultant vétérinaire Pierre Sourceau qui nous a beaucoup aidé à atteindre ce résultat.

 

Le produit de la vente des 3 lots constitue le fond de roulement pour la Coopérative qui doit normalement assurer son propre financement par la suite…affaire à suivre !

Par ailleurs un champ de maïs a été planté ainsi qu’une rizière.

 
  • La route Gouetimba / Zagoué.

Le RC de Garches Marnes Vaucresson avec son club contact en Allemagne, Simmern Hunsrück, a décidé de financer la remise en état de la route qui donne accès à Gouetimba. Cette route qui était en très mauvais état permettra de désenclaver le village, ce qui aidera le commerce et le contact avec l’extérieur.

 

 

la route, avant... et avec l'aide du Rotary ... la route, après  !

 

 

 

 
Dernière modification : 22/10/2014